CR - Saint Sol 14-11-2015

CR – Sortie Charente LOT – 14 novembre 2015

 

Comme discuté à la dernière réunion j’ai organisé une sortie en Charente, euh en fait non, la sortie a eu lieu dans le Lot ! Malgré les informations de Mathieu je n’ai pas été convaincu par la possibilité d’organiser ça sans se prendre la tête pour savoir où aller (cavités accessibles, pas accessibles, clés à récupérer etc… trop compliqué).

Donc finalement nous avons été 5 à braver le brouillard samedi matin pour aller… à Saint Sol. Et oui rejetant toute la faute sur Marion et ses cervicales fragiles (ça m’emmerdait d’aller ramper dans la boue) nous avons opté pour une cavité spacieuse et confortable.

 Dans l’ordre d’apparition : Betty et sa Betty-mobile, moi-même, Martial, Dédé et… en dépit d’un mauvais vent qui a ralenti sa course : Marion.

Direction Lacave, arrivée sur les coups de 11h, équipement et pour faire plaisir au plus jeune, notre camarade Dédé, petit détour par Combe Cullier. Nous n’avons fait que la grande galerie et la sortie par le ramping histoire de s’échauffer et comme ce serait le seul de la sortie !

Montée sur le plateau et descente dans l’immense puits.

Martial et Marion semblent avoir apprécié la grande verticale, moins l’équipement… comment ça les boucles étaient trop courtes !!!

Dans la lancée de la descente équipement de la petite escalade en-face et du plan incliné glissant (deux spits ne serait pas un mal)

Puis petite promenade jusqu’à la salle à manger, tant qu’à faire, autant profiter du couvert. Les bories ont été un peu relevés depuis mon souvenir il y a même une tente avec un matelas moisit dedans…

Nous sommes allés tout au fond admirer les sculptures, il y a vraiment des chefs-d’œuvres par endroits. Puis un groupe est allé dans l’aval, l’autre a pris l’escalade pour admirer les excentriques.

Finalement début de la remontée : Betty suivie de Marion. Betty non seulement handicapée de l’épaule était aussi un peu aveugle et demandait à Marion de lui dire et expliquer tout ce qu’elle faisait aux fractios. Au fond d’aucun se disait que si les femmes employaient plus d’énergie dans leurs jambes et moins dans la langue les remontées seraient plus rapides – AÏE –.

Retour sur Limoges vers 22h.

Très belle sortie merci aux camarades pour ce bon moment de spéléo.

 

Olivier