CR - (-)780m au gouffre de La Taupe - Equipe 3

Index de l'article

 

Equipe 3 : Manu, Damien et encore Laurent

Mercredi, départ pour la Taupe sous une pluie fine mais continue. Prévision de faibles précipitations pour mercredi et jeudi, retour au beau vendredi. Entrée à 9h45, pause au bivouac pour bouffer et se changer vers 13h. Il y a à peine plus d´eau que ce week-end. Nous enfilons difficilement les néoprènes mouillées et partons pour le méandre du fond. Damien fait l´escalade de huit mètres en libre et l´installe. Il s’en suit une descente de quatre mètres, une paire de passages étroits. Damien continue en montant en opposition dans la boue et se maintient en hauteur dans le méandre. Montée de 15m + avancée exposée de 20m. Malgré le fort courant d´air, nous renonçons pour cette fois : le méandre est étroit et infecté de boue et la progression en néoprène est épuisante dans ces conditions. Nous ne faisons pas le bout de topo restant pour ne pas bousiller le DistoX.
Nous remontons en déséquipant le canyon jusqu'à une escalade entrevue par Damien il y a trois ans : deux grosses arrivées en hauteur, quinze mètres au dessus de la rivière dans la zone -740m. Damien boucle l´escalade rapidement et installe la montée. Nous parcourons cinquante mètres dans une belle galerie remontante (8m par 5m) qui finit colmatée par des blocs. Sur l´autre versant de l´escalade, une galerie de même caractéristiques s´offre à nous pour environ cent cinquante mètres de progression facile dans du 5m par 5m. Nous faisons la topo et équipons l´escalade en fixe. Retour au bivouac en déséquipant le canyon de l´hirondelle jusqu'à Marmitako (cordes mises dans un kit). Bivouac à 2h. Le courant d´air est soufflant au bivouac, du jamais vu...

Jeudi, premier lever à 11h. La rivière ronronne franchement : il a du pleuvoir plus que prévu...
Deuxième lever à 13h. Au bivouac, le débit de la rivière est d´environ 5 l/s, ce week-end c´était environ 2 l/min... Le lac du mystère doit sans nul doute siphonner car l´affluent de la cascade apporte encore plus d´eau que la rivière du bivouac. Vu les débits, on décide de ne pas se risquer dans le P120 qui doit être sous une grosse pluie/torrent marron... Nous en profitons pour aller lever un point d´interrogation : une escalade à 5min du bivouac. Mais rien de nouveau découvert. On finit les plats périmés du bivouac. Coucher vers 21h.

Vendredi, le débit a fortement baissé. Lever vers 5h, départ 7h et sortie à 13h30. Le P120 est arrosé mais ça passe sans stress.

La prochaine fois, plongée du siphon à -780 ?

 

Voir les photos.

Article de Laurent Richard, Jean-Louis Thomaré pour le SCSH.