CR - (-)780m au gouffre de La Taupe - Equipe 2

Index de l'article

 

Equipe 2 : Alain, Dimitri, Marc, Jean-Louis

La matinée du dimanche est consacrée aux préparatifs sous un grand soleil. Quoi emmener ? Nous ne savons pas très bien car nous n’aurons pas fait le point avec la première équipe qui doit ressortir vers 13h. Cordes, amarrages inox, matériel topo, nourriture, matériel de bivouac…la liste est longue et cela finit par remplir plus de deux kits chacun ! Est-ce bien raisonnable ? 15h. 15h30. Pour mettre fin à cette attente insoutenable, nous décidons de commencer la marche d’approche. Nous allons bien les rencontrer sur le chemin ! Pour nous quatre, cette expédition constitue une première, Alain et moi n’avons jamais dépassé la voûte mouillante du Lac du Mystère (à -650 )qui resta pendant près de dix ans le terminus de la cavité jusqu’à ce que Laurent l’intrépide s’y aventure sans canot et trouve la suite. Dimitri et Marc quant à eux ne sont jamais descendus dans cette « bonne vieille Taupe » ! Toutes ces considérations font que nous abordons cette descente avec prudence et humilité. Sans présenter de difficultés techniques insurmontables, cette cavité présente en effet de nombreux obstacles qui ralentissent la progression : le fameux « Pop Oc », méandre étroit d’une trentaine de mètres qui s’ouvre sur le majestueux Puits des Coquillages de 122m, la trémie du Marteau Fétiche, passage de la rivière entre les blocs…

C’est à 16h que nous croisons Laurent et ses deux copains basques à l’orée du bois. Echange d’informations : ils ont équipé la rivière jusqu’au fond et exploré une partie de l’affluent à cinquante mètres du siphon terminal. Laurent paraît étonné de voir si chargés, et pourtant il nous semble qu’il n’y a rien de superflu ! Finalement nous laissons deux néoprènes et les duvets à l’entrée du trou.
A nous de jouer maintenant.
La descente est plus longue que prévue due peut-être au temps de la contemplation pour les « primo-accédants » ou à la joie des retrouvailles pour les autres, si bien que l’escalade des Excentriques est reportée à une autre sortie. Nous filons directement au bivouac par le réseau fossile des Ammonites. Arrivée vers minuit « à la maison ». L’objectif de départ trop ambitieux : escalade au bout de la rivière des Excentriques, Galerie des Farfelus, Fond de la rivière a été revu à la baisse au fur et à mesure de la descente.

Lundi, Damien et Manu descendent changer la corde du P120 et du deuxième puits qui donnent dans la salle de La Cathédrale, ainsi que pour faire du rééquipement. Entrée vers 14h, sortie vers 1h. Un  important boulot : merci à eux !