Arbailles - Les dernières nouvelles de l'exploration

Les dernières nouvelles de l'exploration dans les Arbailles.

 

Septembre 2002 : salle de l’Ammonite + P30 ?

Bonjour a tous, les dernières nouvelles de la TAUPE, du 14 au 15 Septembre 2002

Descendus samedi matin à 10 heures arrive au bivouac à 18 heures. Nous n’avons pas trouvé la petite salle avec l’arrivée de l’affluent qui devait se trouver après la trémie, mais au dessus du deuxième puit on a aperçu entre des blocs une salle ou le noir nous attirait mais il nous manquait un marteau pour passer entre les blocs. Arrives au bivouac à 18 heures, casse-croute et on repart on trouve les cordes le marteau, le tamponnoir mais la trousse à spits est vide nous avons béni le dieu des spéléologues il nous reste quelques sangles, on récupère les bateaux à la salle du kern, le passage du lac une simple formalité il vaut mieux être allongé dans le bateau le nez au raz de l’eau qu’assis et collé au plafond la stabilité est meilleure. Débarquement sans problème. A la sortie du lac on commence une traversée au dessus du méandre pour rejoindre un bloc coincé, une sangle autour, assurance béton pour rejoindre une vire rive gauche du méandre. Stéphane tente une petite escalade de 2 mètres protégé par mes bras musclés, il longe la vire (spit ta mère) sur 20 mètres un amarrage naturel pour finir et on peut jeter des cailloux dans le puits ( p 30 ? ? ? ) si on avait des spits ! ! ! !. Rive gauche du méandre il y a aussi 2 lucarnes mais pour nous trop difficile à atteindre retour au bivouac a 21 heures .

Dimanche on s’arrête au 2 en puits pour agrandir le passage entre les blocs, ce sera la salle de l’Ammonite car ce superbe coquillage encore prisonnier de la pierre y est caché, salle de 20 mètres de circonférence et autant en hauteur. Dans la salle 2 départ vite bouchés par des éboulis mais en fouillant on tombe sur 150 à 200 m de gros réseau un décrochement de faille ou peut-être un étage fossile au dessus de la rivière. Un puit reste à descendre et une escalade à finir au fond du réseau. Au retour on descend directement à la rivière sur 2 blocs coincés caractéristiques pour retrouver le passage à la salle. La suite vous la connaissez retour à la voiture à 19 heures. Stéphane et Roger

Inventaire de l’ancien bivouac

Dans la salle 1 bidon étanche, 1 couverture de survie du carbure. Au bivouac : 2 hamacs 1 échelle de spéléologie 2 couvertures de survie fine + des morceaux 2 couvertures de survie épaisse 1 bâche de bricolage verte 1 bâche noire 1 réchaud essence légèrement cabosse 1 gamelle fer 1 bidon étanche 7 barres de céréales 3 capuchino un petit sac avec thé et infusion 1 thérrmometre 5 grands sacs plastique 3 bouteilles plastique

au bivouac : on a laisser 5 plaquettes avec maillons rapide, 1 clown et 1 plat de patte spagheteria knorr pour 2 personnes.

 
Aout 2002 : explo de l’affluent des Farfelus

Salut tout le monde, après deux nuits sous terre à la Taupe, voici des nouvelles fraîches.

Lundi 05/08. Descente de Pascal, Jean-Chris et Brice :
- La vire commencée par Roger dans le puits Alain Deplagne : C’est fini. 2 goujeons et on se trouve sur un palier avec puits remontant sur au moins 15mètres.
- Découverte d’un fossile supérieur au dessus du 2ème (je crois) ressaut équipé dans la rivière. Belle galerie qui donne sur une salle (10m de diamètre). Il faut une corde pour descendre. On comptait y aller le lendemain...

Mardi 06/08
— Topographie et explo de l’affluent des Farfelus. Découverte d’un fossile sup, escalade, puits, etc..200 à 300m topo ( a voir avec Jean-Chris) et 150m non topo(passage de m.... dans la boue). Ballade rapide jusqu’au lac des -600m :-)
— Retour au bivouac ou l’on retrouve Jean-Louis et Lucien(Si je ne me trompepas de nom...)

Mercredi 07/08
— Réveil 4 heures (si si, vous avez bien lu 4 heures), Départ des premiers à 6 heures pendant que 2 vont voir le canyon. Le débit de l’eau a augmenté, le puits des coquillages est bien mouillé !
— Remonté d’une corde de 50m du puits Depalgne au pisadou des oubliettes et du putain de kits de Roger contenant une corde en plomb du Pop oc à la poubelle du cayolar(Trop de haine accumulée sur ce kit, j’ai craqué...)
— Jean-Chris fait la cueillette des champignons à la sortie pour un omelette et sort le kit de la poubelle...et au dernière nouvelles, il faisait la manche à la sortie du restaurant d’Ahusquy pour pouvoir changer sa callebombe.... Des photos et un CR complet bientot sur mastroc la Taupe ! @+ Brice