La Taupe - Historique de l'explo

 

Historique de la découverte du Trou de la Taupe dans le Massif des Arbailles (64).

La découverte de cet important gouffre sur le massif des Arbailles est le fruit d’un long travail de recherche du Spéléo Club de Saint-Herblain (44). Il fait suite à l’exploration de nouveaux puits dans le gouffre Charlotte (NA1 –163m), à la poursuite de la désobstruction du GA1 (dev. 60m) et à la découverte du Gouffre des Deux Doigts (GA 452 –27m).

L’entrée est découverte en prospection le 2 novembre 1997 par Jean-Michel Gorgeon. Le jour même, une première reconnaissance est entreprise dans cette cavité parcourue par un léger courant d’air. Le 4 avril 1998, à 10m de l’entrée, un rapide déblaiement de blocs et de terre permet de continuer l’avancée. Le jour suivant, l’équipement du premier puits donne accès à la salle de la Dague. Dans le fond de celle-ci, un petit filet d’eau s’infiltre par un conduit étroit qui une fois élargi, révèle un courant d’air sensible. Deux ou trois tirs et l’exploration du gouffre de la Taupe va prendre des proportions de rêves. C’est le début d’une fructueuse collaboration entre le SC St Herblain et le SC de la Haute Vienne.

L’équipement d’un nouveau petit puits, la découverte de la salle de la Plage et quelques mètres de reptations sévères dans le Lombric Lubrique nous livrent une belle tête de puits prolongée par une imposante verticale de 138m : le puits du Limousin. En cinq jours, nous sommes passés du niveau zéro à moins 195m : une grande première pour nos deux clubs. Le premier week-end du mois de mai 1998, de retour sur la Taupe, la désobstruction musclée d’un passage situé après la salle de la Dague nous donne accès au puits du Muscadet (P27). A la suite de ce puits, un méandre étroit entrecoupé de ressauts est exploré. Cette branche se termine provisoirement par le couloir des Égyptiens légèrement ventilé. Perdu dans le vaste volume du P138, le courant d’air, fil conducteur de Satorra Ziloa, est retrouvé après l’équipement d’une vire aérienne dans le puits du Limousin. De celle-ci, nous accédons directement au puits de la Vie de Château (P72) dont la base est prolongée par une petite salle. près le passage d’une étroiture formée sur une diaclase, nous découvrons le puits de la Gouttière (P78). Les eaux de ce puits arrosé sont collectées par un écoulement circulant dans un méandre très étroit reconnu sur une vingtaine de mètres. La fin de l’année 1998 voit le déséquipement du gouffre pour l’hiver, l’élargissement de quelques passages pénibles, et l’assainissement de la tête de puits du Limousin.

Le puits de l’Anniversaire (P58m) est découvert le 4 mai 1999 après l’équipement de la vire de la Paillote et le franchissement de la galerie des Oubliettes. Cette étrange galerie, rappelant un lapiaz d’altitude, est formée sur un joint de strate et percée de plusieurs puits borgnes. L’équipement du puits des Papés (P40) qui fait suite, nous permet d’éviter une étroiture désagréable donnant accès au méandre du Pop d’Oc. Ce conduit filiforme, ponctué de pénibles étroitures (en parties élargies), nous réserve alors l’une des plus belles surprises de la Taupe. Après le passage de quelques ressauts étroits et abrasifs, nous parvenons à la tête du nouveau grand puits des Coquillages (P122m). La salle des Llaminaks, située à moins450m, est la base d’un vaste puits remontant. Dans son point bas, les eaux s’infiltrent entre des blocs. Les premières explorations dans cette salle nous ont permis de découvrir un petit méandre prolongé par le puits de la Baise (P32, – 474m).

L’exploration de Satorra Ziloua en est à ses débuts, de nombreuses zones délaissées sont à reprendre. La poursuite des recherches dans la salle terminale nécessite un bivouac. En cas de pluie la cavité devient active et les grandes verticales sont très arrosées et donc dangereuses. Satorra Ziloa doit théoriquement faire partie du système hydrologique de la résurgence des Cents Sources, mais la géologie complexe du massif des Arbailles peut encore nous réserver quelques surprises.

 

Compte-rendu d'explo août 2001

Synthèse d'explo 2000-2002

11 et 12 octobre 2008 : la côté -700 est atteinte !

Compte-rendu des explos en 2008.

Compte-rendu d'explo juillet 2009. Plongée dans la résurgence.

Compte-rendu d'explo septembre 2012 et celui-ci.