Présentation du Club

D'hier à aujourd'hui

Le Spéléo-Club de la Haute-Vienne ou SCHV est affilié à la Fédération Française de Spéléologie depuis 1983. Il est l'unique club du Comité Départemental de Spéléologie de la Haute-Vienne (CDS 87), composante du Comité spéléologique régional de Nouvelle Aquitaine

Le SCHV pratique la découverte du milieu souterrain, l'initiation, la formation aux techniques de progression sous terre, l'exploration de nouvelles cavités (comme le Trou de la Taupe), le secours, les expéditions, et parfois le canyoning, dans de nombreuses régions : Causse corrézien, Périgord, Quercy, Charentes, Grands Causses, Pyrénées, Alpes... et même plus loin avec nos amis Géorgiens du Caucase. Voir l'historique des expés en Géorgie et les dernières en 2018-2019.

Dans les Pyrénées-Atlantiques, son association avec le Spéléo-Club de Saint-Herblain (44) forme depuis 1998 le socle du "Collectif Taupe-Arbailles", qui explore les cavités du massif des Arbailles et contribue à enrichir la base de données Karsteau.

En Haute-Vienne, le SCHV étudie les cavités artificielles : aqueducs, souterrains, puits, glacières, etc. .

Contacter le Club

 

 Sites amis :

Découverte spéléo pour groupes en Quercy avec Caverna : Yohann Lyonnet, moniteur diplômé, est un ancien du SCHV !

Étonnantes images sur Laminako, site de Brice Maestracci, encore un ancien du SCHV.

La spéléo en Corrèze , site départemental

Spéléo-club de Tulle

Groupe Spéléologique Corrèze 

Spéléo-club de Périgueux

 

 

 

Editorial

(Sous forme d’interview authentiquement truquée)

- Mais euh ! pourquoi fait-on de la spéléo-loguie... euh... spéléologie ?
- Parce que les cavernes existent !
- Mais il n’y en a pas en Haute-Vienne.
- Justement. Partout en France et dans de nombreux pays les spéléos n’existent que par cette relation causale triviale.
- Je ne vous suis plus. Comment justifiez-vous alors votre pratique ?
- Par l’absence même de cavernes et surtout par leur attente.
- Vous attendez les cavernes ?
- Bien sûr. Leur venue est logique. L’enfoncement par subsidence de la bordure du socle cristallin du Massif Central est déjà amorcé. La montée inexorable du niveau des mers accélérera la transgression et le Limousin sera couvert d’une mer peu profonde qui, en raison du réchauffement général de la planète, permettra la sédimentation d’épais dépôts de carbonate de calcium. Cette zone exondée par un effet de retour isostatique complété par l’abaissement des mers lié aux futures glaciations, sera attaquée par l’érosion qui y sculptera le Karst.
- Mais cela prendra des millions d’années !
- La patience est notre première qualité. C’est ce qui nous différencie des autres clubs qui ne font que consommer le travail de la Nature. Ils se moquent de nous mais ils sont arrivés après. Nous serons les premiers à être là avant les grottes. Nous inscrivons cette quête métaphysique dans une perspective messianique et nous transmettrons notre savoir et notre espoir aux générations qui auront accès au Karst parfait.
- Le Karst parfait ?
- Les futurs initiés devront mettre leur esprit en totale identification avec cette Création, jusqu’à ne plus s’en différencier.
- Et de quoi est fait le Karst Parfait ?
- C’est bien sûr un trou sans limites pourquoi ?

 

Voir le karst parfait.